Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rêveuse par nature... Le blog d'une flâneuse du quotidien en quête d'insolite et de poésie.

La Voyageuse sans Ticket

Reine de la Nuit

©Julian Mandel (1872-1935), Public domain, via Wikimedia Commons

©Julian Mandel (1872-1935), Public domain, via Wikimedia Commons

Aujourd'hui j'aimerais vous parler d'une femme multi talentueuse qui a fait l'affiche (et a certainement aussi défrayé la chronique) à Paris pendant les années folles, j'ai nommé Kiki de Montparnasse, née Alice Ernestine Prin le 2 octobre 1901.

Modèle et muse des peintres avant-gardistes du début du XXe siècle Kiki s'émancipera peu à peu de toutes les tutelles et deviendra reine de la nuit, peintre, dessinatrice de presse, écrivaine et chanteuse de cabaret. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle gérait bien le multi tasking ! Très vite cette touche-à-tout infatigable s'élèvera au rang d'égérie d'un Tout-Paris qui à cette époque n'avait pas froid aux yeux !

Mademoiselle Kiki et les Montparnos - court métrage d'Amélie Harrault sur arte

Ce petit reportage a piqué votre curiosité ? Vous aimeriez en savoir plus sur Kiki de Montparnasse ? Je vous recommande sa page Wikipedia Kiki de Montparnasse ainsi que son livre Les Souvenirs de Kiki (Paris, H. Broca, 1929).

Vous pourrez constater qu'elle n'a pas eu une enfance facile et qu'avant de faire la femme-orchestre à Montparnasse elle a exercé beaucoup de petits boulots. Devenue modèle elle côtoiera de nombreux artistes renommés de cette époque, entre autres Man Ray dont elle sera un temps la compagne et qui lui fera rencontrer les dadas Tristan Tzara et Francis Picabia ainsi que les surréalistes Louis Aragon, André Breton, Paul Éluard, Max Ernst et  Philippe Soupault. Vous vous souvenez du célèbre cliché de Man Ray Le Violon d'Ingres ? Eh bien la femme-violon c'est Kiki !

Brûlant la chandelle par les deux bouts, à 52 ans Kiki est déjà une femme au corps et au visage ravagés par l'âge. Elle meurt dans le dénuement à Paris en 1953. A ce qu'il parait, seul le peintre Foujita aurait assisté à son enterrement. Le monde de la nuit et des paillettes est sans pitié pour ses icônes déchues...

Quoiqu'il en soit Kiki de Montparnasse a été ce qu'aujourd'hui on appellerait un électron libre. C'est à peine si quelques érudits ou passionnés d'art et d'histoire connaissent encore son existence. Et moi, cela me rend triste les oubliés de la vie, alors je tenais à lui faire une petite place sur ce blog qui accueille tout ce qui est insolite et chatoyant, y compris les marginaux bohèmes et artistes. Ciao Kiki !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

ecureuilbleu 23/06/2021 10:36

Bonjour Jane. Belle mise en lumière de cette femme touche-à-tout qui a mené une vie courte mais bien remplie. Bonne journée

Jane 24/06/2021 12:37

Merci Brigitte ! Bonne journée à toi aussi